Une FMC sacrifiée ? une situation inacceptable

Les médecins généralistes demandent le retour à la formation médicale continue (FMC) présentielle, indépendante, évaluée. Ce n'est pas faute d'avoir dénoncé un système marchand, qui permet à des organismes validés administrativement de bénéficier de fonds publics sans aucune évaluation scientifique, ni aucun contrôle qualitatif suffisant. Ce n'est pas faute d'avoir dénoncé un système de gestion très lourd voué à l'échec. Notre formation semble avoir abouti à une impasse, dont il est heureusement possible de ressortir.

 

Comment l'Etat a-t-il pu laisser un organisme de gestion - l'OG-DPC - en arriver à la situation actuelle ?

 

Comment peut-il imaginer que les médecins n'ont pas besoin de se former normalement et efficacement sur l'ensemble de leur vie professionnelle ?

La formation médicale continue est nécessaire à l'exercice quotidien d'une médecine générale de qualité où les connaissances et les recommandations de bonne pratique évoluent sans cesse.

 

Comment l'Etat peut-il à la fois mettre en place des suivis de prescriptions et des sanctions aux médecins et à la fois faire disparaître la formation médicale continue ?

Nous devons retrouver nos 8 jours de FMC par an. Et le plus vite sera le mieux.

 

Florence Lapica
Présidente de MG France RA

 

    Retour Accueil
Contact
©2015 Syndicat MG France Rhône Alpes